les 40 ans de FIP ou la grosse arnaque.com

Publié le par galarina

Ce soir avec mon chéri nous avions décidé d'aller fêter l'anniversaire de FIP-que soit dit en passant je n'écoute pas vraiment- parce que FIP, bah il invite des gens chouettes genre Susheela Raman ou Moriarty, et clame sur les ondes qu'il donne 100 places gratuites chaque soir pour venir voir tous ces gens chouettes, à 18H30 devant la maison de Radio France. Ni une, ni deux, nous voilà partis dans mon 16ème arrondissement de coeur, le bien nommé Passy. Même pas de mal à se garer, que de bonheur, d'où un peu de temps pour aller se manger une pâtisserie rue de l'Annonciation dans une boulangerie que j'aimais bien à l'époque mais qui exagère de plus en plus ses prix cela dit pour une qualité en baisse, les Délices de Manon. Soit. 18H15, on déchante, une grosse file d'attente encercle le bâtiment. Tiens, j'avais oublié qu'à Paris il fallait être toujours en avance. On attend dans le froid sans trop y croire, on sympathise avec les personnes dans la file d'attente. Sauf que...On apprend que pour chaque concert (un par jour), il y a 220 places, dont 120 pour les gens de la boîte, qui daignent venir ou pas, puis 100 places plus ou moins réservées, curieux. Et les vigiles se marrent à laisser les gens attendre dans le froid, ne mettent aucune pancarte pour dire que c'est complet, et osent dire "il y aura peut-être des désistements, hier on a rentré 20 personnes"...Mouais. Le plus écoeurant dans tout ça c'est qu'il y a quelques soirées privées dans ces événements, alors bon, les gens de la boîte, ils pourraient se désister un peu plus, et le coup que les 100 places soient déjà plus ou moins réservées...Mouais II le retour. Au final ça s'est fini en soirée loose quoique certains, 2h après soient toujours là à attendre un désistement ( BISOUNOURS). On ne m'y reprendra plus. La moindre des choses aurait été de dire que ces places étaient dures à avoir pour éviter que du monde fasse une heure de route pour trouver porte close avant même l'ouverture de la billetterie...Au final, on a écouté le concert tranquillement...Dans la voiture, à la radio. Tout simplement...Aucun regret! 

Heureusement demain j'ai un VRAI concert avec de VRAIES places : Yaël Naim !!!

Commenter cet article